lundi 16 octobre, 2017

Finance – Dette publique : et si une crise pire que 2008 se préparait ?

Dette Publique

C’est encore et à nouveau à Ambrose Evans-Pritchard du Telegraph, dont je pense qu’il est actuellement le meilleur journaliste économique d’Europe, que l’on doit ce papier passionnant où il est allé écouter pour nous tous Jaime Caruana qui n’est rien de moins que le patron (fort peu médiatique) de la BRI, la banque centrale des banques centrale, BRI signifiant « banque des règlements internationaux ».

Jaime Caruana s’adressait aux participants du XXIIIe Congrès international des banques à Saint-Pétersbourg et voici ce qu’il a dit… Vous pourrez constater que lui aussi est un « grand optimiste »… ce qui non seulement est ironique mais surtout, au-delà, me rassure sur mon « pessimisme » qui à en croire l’ensemble des déclarations récentes et de plus en plus nombreuses commence à s’avérer plus que fondé.

Lire la suite sur Economie Matin

A propos de l'auteur

Parfois freelance, souvent autodidacte, résolument indépendant, je suis passionné par les relations humaines, la politique et les nouvelles technologies que je conçois comme un outil et un vecteur d'émancipation.

A voir également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.