jeudi 29 juin, 2017

Jean Omer Beriziky : une force tranquille en action

Jean Omer Beriziky

Comme dit le proverbe, la nature a horreur du vide. Qu’en est-il donc de Jean Omer Beriziky depuis qu’il a remis les rênes de la primature à son successeur ? Que fait-il ? A-t-il abandonné la politique et son engagement envers Madagascar ?

Homme de consensus, Jean Omer Beriziky a su démontrer toute l’étendue de sa capacité à gérer une situation de crise en tant que premier ministre durant la dernière période de la transition, celle qui a mené aux élections présidentielles et législatives.

Bien qu’ignoré par le microcosme médiatique et loin des turpitudes qui continuent d’animer la vie politique malgache malgré le retour à l’ordre constitutionnel, Jean Omer Beriziky n’en a pas pour autant abandonner la politique ainsi que l’engagement envers son pays et ses concitoyens. Au contraire, cette retraite, certes discrète, l’occupe à temps plein.

Citation – Botilibe fagnitsy meloko, sampay fagnala ny marôko, ôlon-kendry fagnala ny sarotro
Le guidon (du fusil = sarbacane) redresse ce qui peut être courbe : la râpe enlève les apsérités, (ainsi) le sage élimine les difficultés. (se dit d’une personne qui tire les autres des ennuis. Le mot botily signifie la cire fixée sur le bout de la sarbacane bien droite par dressage tout en bouchant les trous et les fissures, comme une personne sage rend droit les autres, et bouche les fêlures de l’esprit).
Les éloges et la réputation ne suffisent pas à faire un homme d’État, il en faut bien plus à commencer par l’expérience, la connaissance de son environnement, l’écoute et l’analyse des attentes et des besoins de la population, mais aussi la compréhension du monde dans lequel on vit et évolue, les relations avec les différents partenaires et amis, les puissances étrangères.

C’est à tout cela que Jean Omer Beriziky se consacre, à parcourir sans relâche Madagascar, à aller à la rencontre de ses concitoyens, à participer à des débats, à honorer de sa présence les nombreuses invitations qu’elles soient d’ordre politique, économique, social ou culturel. De brefs retours dans la capitale lui permettent de donner son avis, d’apporter son analyse sur la situation qui prévaut actuellement. Sollicité par des organisations politiques, de la société civile, de l’église ou encore des observateurs étrangers, Jean Omer Beriziky reste un acteur incontournable de l’échiquier politique malgache qui n’en fini pas de se réorganiser.

Évidemment, rien de tout cela ne serait possible sans une organisation rigoureuse à la hauteur de la tâche, des objectifs et des buts à venir. Rien de tout cela ne serait possible sans une fédération des forces, sans un projet qui rassemble et motive.

Une alternative est possible, elle est même plus que jamais nécessaire. C’est à cela que Jean Omer Beriziky se consacre et se prépare.

A propos de l'auteur

Parfois freelance, souvent autodidacte, résolument indépendant, je suis passionné par les relations humaines, la politique et les nouvelles technologies que je conçois comme un outil et un vecteur d'émancipation.

A voir également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question *
Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.